Sofibio : laboratoire depuis 1987.
Mon Panier (0)
Le Laboratoire Sofibio spécialisé depuis 1987 en compléments alimentaires, met à votre disposition une vaste gamme de produits à base de plantes, huiles essentielles, vitamines, minéraux et oligo-éléments pour participer à votre bien-être au quotidien.

Lorsque les jonctions serrées n’assurent plus l’intégrité de la muqueuse intestinale, celle-ci devient une véritable « passoire » laissant passer un grand nombre de substances éliminées en temps normal : des fragments d’aliments incomplètement dégradés, des toxines bactériennes, des champignons vont se retrouver dans la circulation sanguine.

Causes

Différents facteurs permettent la libération de zonuline, molécule récemment mise en cause dans les « écartements » des jonctions serrées :

  • Le stress : l’adrénaline et la noradrénaline engendrent une augmentation de la pression sanguine et du débit sanguin au niveau cérébral et cardiaque. Le débit sanguin au niveau intestinal baisse brutalement.

    Au relâchement, le flux sanguin est redistribué intensément au niveau des organes digestifs. Si le stress se répète, l’intestin subit des variations brutales de baisse et d’augmentation du débit sanguin provoquant à terme une porosité intestinale.

De plus, le stress induit une baisse de glutamine au niveau intestinal. La privation de glutamine favorise l’ouverture des jonctions serrées et l’hyperperméabilité intestinale.

  • Le sport intensif : les marathoniens présentent très souvent des troubles digestifs à type de diarrhée. Au moment de l’effort, le sang quitte les organes pour se concentrer au niveau des muscles. A l’arrêt de l’effort, on observe une redistribution vers les organes et en particulier vers la muqueuse intestinale. Celle-ci perfusée à outrance devient extrêmement poreuse. De plus, la muqueuse laisse passer les radicaux libres.
  • La prise de médicaments, principalement les antibiotiques et les anti-inflammatoires augmentent la perméabilité des intestins.
  • Une alimentation moderne mal adaptée : aliments hautement transformés, raffinés, à index glycémique élevé, riches en acides gras saturés, acides gras trans, excès de produits laitiers de vache, excès de gluten, excès de viande fragilisent la muqueuse.
  • La malnutrition, la dénutrition en particulier protéique chez la personne âgée, le jeûne prolongé entraînent un déficit en glutamine et donc une porosité intestinale.
  • Les gliadines : les protéines allergisantes du gluten impliquées dans la maladie coeliaque provoquent l’hyperperméabilité intestinale.
  • Les chimiothérapies rendent la muqueuse intestinale poreuse et sensible.

Conséquences de l’hyperperméabilité intestinale

La muqueuse intestinale devenue poreuse laisse passer un grand nombre de substances étrangères dans la circulation sanguine qui vont « intoxiquer » l’organisme. Il en résultera des intolérances, allergies alimentaires et des réactions inflammatoires.